Cart 0

- LE TERRIBLE -

Le terrible a été créé à l'occasion du bicentenaire de la mort de Christophe Philippe Oberkampf,
fondateur de la manufacture royale de Jouy--en--Josas où était fabriquée la toile de Jouy.
Un homme rare, qui a su traverser la Terreur révolutionnaire en gardant la tête sur les épaules...
Il est mort dans son lit en 1815.

Perdrix rouge, émeu beige, coq collet noir, toile de Jouy­, coton tressé

- LE GRAPHIQUE -

Le graphique a l’esprit combatif,
tel un guerrier fier et déterminé sorti tout droit de la forêt profonde
pour nous rappeler à l’ordre.

Coq noir et jaune, faisan Lady Amherst blanc, argile blanc et noir, coton brodé.

- LE MARTIN -

Le Martin est un hommage au couturier australien Martin Grant,
directement inspiré d’une de ses collections.
D’un exotisme raffiné, il surprend par son élégance tranquille et nous invite au voyage,
là où tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté...

Coq rouge, blanc, faisan Lady Amherst vert ­ billes de verre et argile dorée.

- L'INCLASSABLE -

L’inclassable porte bien son nom. Habillé de paille, il se cherche parmi les plumes...
Sa place?  C’est l’exception qui manquait à cette collection.

Raphia sable, bille de verre et argile, coton tressé.

- L'IMPÉRIAL -

L’impérial n’a rien a vous dire.
Il règne, un point c’est tout.

Cheveux de paon,­ argile doré à la feuille de cuivre, ­coton tressé.

- L'ANCIEN RÉGIME -

L’ancien régime est le cousin du terrible.
Avec ses plumes d’autruche dignes de Marie-Antoinette,
il réchauffe la gorge et révèle un port de Reine.
Noblesse oblige !

Autruche noir et gris, crème­ toile de Jouy, coton tressé.

- LE TOUT NOIR -

Le tout noir peut aller se faire voir,
sauf quand il se fait discret, quand il se fond ton sur ton.
C’est à ce moment là qu’il trouve sa raison d’être.
Noir sur noir, profond, absolu...

Coq collet noir et bronze,  argile laquée noire, cordon lurex.

- LE FACILE -

Difficile de choisir ?
Avec Le facile, on ne peut pas se tromper.
C’est bien simple, il va avec tout.

Coq noir et  jaune, coq collet blanc, argile rouge, coton brodé.

- L'ORGUEILLEUX -

L’orgueilleux brille de tout son or
jusqu’à la pointe des plumes, léger et lourd à la fois.
Il est là et ne doute pas.

Fouet de coq avec pointe cuivrée, cheveux de paon, pyrite et argile doré.

- LE SAUVAGE -

Le sauvage est mal peigné,
ce qui ne l’empêche pas de briller en société...
C’est ce qui fait son charme incandescent.

 

Cheveux de paon, argile cuivré, lin ciré.

Shona Nozolino ©